Le Royaume-Uni suspend « immédiatement » son traité d’extradition avec Hong Kong

Actualités

Londres a gelé lundi son traité d’extradition avec Hong Kong et a également étendu son embargo sur les armes « potentiellement mortelles ». Objectif : répliquer à la loi de sécurité nationale imposée par Pékin dans l’ancienne colonie britannique.

C’est le signe d’une nouvelle escalade dans les tensions entre la Chine et le Royaume-UniLondres a annoncé lundi 20 juillet la suspension « immédiate et pour une durée indéterminée » de son traité d’extradition avec Hong Kong.

L’annonce a été faite devant le Parlement par le chef de la diplomatie britannique, Dominic Raab. Ce dernier a aussi annoncé étendre à Hong Kong l’embargo sur les armes « potentiellement mortelles » déjà appliqué au reste de la Chine.

La Grande-Bretagne entend ainsi répliquer à la nouvelle loi de sécurité nationale imposée par Pékin à Hong Kong. Un texte qui, selon Londres, porte atteinte aux libertés garanties dans la région administrative spéciale – y compris l’indépendance du système judiciaire. Elles ont permis à l’ancienne colonie britannique de devenir l’un des pôles financiers les plus importants depuis sa rétrocession à la Chine en 1997.

Les autorités de Hong Kong et de Pékin défendent cette législation, indispensable à leurs yeux pour combler les failles dans la sécurité nationale révélées par les récents mouvements de contestation pro-démocratie et anti-chinois, et la Chine a invité à plusieurs reprises les grandes puissances occidentales à cesser leur « ingérence » dans ce dossier.

Avec AFP et Reuters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *